Pilat et Auvergne : ça grimpe

Partager cet article :

Nous étions donc, le 2au soir, au pied du parc naturel du Pilat, qu’il me fallait traverser pour atteindre Le Puy-en-Velay… A l’attaque de J+3

La 1ère chose à noter : ça grimpe ! J’aurai cumulé près de 1’850 mètres de dénivelée positive (D+) sur 100 km (dont 900m
en l’espace de 33 km) pour atteindre ce 1er but : le rocher St-Michel. Mais quelle merveille !

image

J’ai même accédé au sommet ! Et croyez-moi, ça en fait des marches…

Attaque ensuite , l’Auvergne avec 30 km et 620 mètres de D+… par 36°C. On m’en avait parlé, je l’ai fait : éclater, en roulant dessus, les bulles d’asphalte formées par la chaleur extrême.

Ce matin, J+4, l’ambiance est bien différente. Il pleut, de la pluie fine à l’averse, depuis mon départ, jusqu’à 11h. Malgré tout, les paysages et monuments sont superbes. Et les villages traversés, plein de surprises.

image

Arrivé à Issoire, c’est l’attaque des alentours du Puy de Dôme par les petites routes. Là encore, c’est mal plat. Mais le calme et le cadre en valent la peine.

Aller,  à bientôt pour d’autres éléments de ce voyage !

Partager cet article :
Share

Miguel

Grand amateur de VTT depuis 2011, de course à pieds - de préférence en plein nature.

You may also like...