Tu roules ou tu roules pas ?

Partager cet article :

Cette fois, ça y est, l’hiver tape à la porte : neige, froid, verglas et gla-gla… tout pour ne pas avoir la motivation à rouler. Ne culpabilise pas !

Comme le répète le sage, le repos fait partie de l’entrainement. Bon, soyons réalistes, le sage ne nous suggère pas non plus d’hiberner ! Mais l’hiver, c’est l’occasion de faire un réel break du sport compétition. C’est l’occasion de se refaire une forme, de varier les plaisirs, de bouger différemment. Il y a tant d’autres activités à tester, cette période est la bonne pour t’y mettre ! Depuis deux ans, mon choix s’est porté sur l’escalade en salle ; ce sport me permet de remuscler le haut du corps (dos, bras…), dans me recentrer d’une autre façon (quand tu es dans un dévers à 8m du sol, tu trouves rapidement le moyen de te focaliser sur ce qui se passe 😉 ). C’est assez loin des sports d’endurance et c’est le but recherché, me permettant d’arriver à la fin de l’hiver avec une motivation d’enfer à reprendre le cyclisme. Je fais aussi quelques sorties à peaux-de-phoque, histoire de profité de la beauté de la montagne en hiver aussi. Cette diversification est salutaire, quel que soit le sportif et l’activité concernée. Elle permet un rééquilibrage du corps, de se reposer l’esprit et de stimuler d’autres reflexes et automatisme afin de garder un cerveau capable d’apprendre.

Bien sûr, je n’arrête pas tout-à-fait le vélo. Vu le froid ambiant de ces dernières semaines, je me suis rabattu sur le home-trainer : il permet de réaliser des entrainements très qualitatif en moins d’une heure. Attention à ne pas juste t’assoir dessus pour pédaler sans objectif, tu vas rapidement t’ennuyer ! Et si la météo le permet ou si la motivation est extrême, je prendrai le temps de sortir me balader. Le leitmotiv est l’écoute de l’envie. En saison, les entrainements ne sont pas des options, sinon c’est l’objectif qui en souffrira. Par contre, en cette période, le seul impératif est de continuer une activité physique à je n’ai pas envie de monter sur le home-trainer ? Ok, pas de regrets, pas de remords. Je préfère aller nager ? Courir ? Faire de la musculation ? Toujours pas de regrets ou de remords. L’important reste le plaisir et l’envie de bouger. Ou même de se reposer ! Stretching, relaxation, méditation… tant que tu ne finis pas vautré sur un canapé, essaie, profite !

La reprise de l’effort n’en sera que plus désirable.

Partager cet article :